Une fin de maturation couronnée de succès pour le projet GLISS

Orsay, le 17 mai 2019  – C’est avec le dépôt de deux brevets et la perspective d’une création de start-up dans le courant de l’année que le projet GLISS (General Liquid Interface Specific Surfaces) achève ce 2 mai 2019 le programme de maturation initié entre la SATT Paris-Saclay, le CNRS et l’ENS PARIS-SACLAY en octobre 2017.

Objectif de ce programme porté par Malcolm Buckle et Claude Nogues, respectivement directeur de recherche et chargée de recherche au CNRS : proposer de lever le verrou technologique de la spécificité de la mesure par biocapteurs grâce à une innovation de rupture dans le domaine de la chimie de surface. Une avancée qui, en permettant un changement de paradigme technologique, devrait à moyen terme contribuer à révolutionner le diagnostic précoce des maladies.

 

French Tech Seed : première vague de labellisation pour 4 start-up de Paris-Saclay

Orsay, le 13 mai 2019 – Le consortium French Tech Seed Paris Saclay, piloté par la SATT Paris-Saclay, annonce la labellisation, suite au premier comité de sélection tenu le 24 avril 2019, d’Agriodor, Teratonics, Dataswati et Altaroad, les quatre premières start-up issues du cluster Paris-Saclay à bénéficier du dispositif. Pépites majoritairement issues du transfert technologique à l’œuvre au sein de l’écosystème Paris-Saclay, ces projets témoignent de la vitalité du cluster et augurent du niveau d’exigence attendu pour l’obtention du précieux label.

 

Signature du contrat de transfert du projet de maturation TEMPO vers la start-up Kesitys

Orsay, le 5 février 2019Xavier Apolinarski, président de la SATT Paris-Saclay, Benoît Deveaud, directeur adjoint de l’enseignement et de la recherche de l’École polytechnique, Wahiba Robert, chargée de valorisation au sein de la Direction Recherche, Innovation, Valorisation et Europe de Grenoble INP et Anne-Claire Jeancolas, CEO de la start-up Kesitys ont annoncé jeudi 24 janvier 2019 la signature d’un contrat de transfert de technologie. Faisant suite à une convention de maturation engagée auprès de la SATT Paris-Saclay en 2016 dans le cadre du projet TEMPO (Centre de Mathématiques Appliquées, CNRS/École polytechnique), cette nouvelle étape a pour objectif la mise sur le marché d’un assistant de pilotage permettant aux opérateurs des marchés financiers de gérer les risques de leurs portefeuilles de produits dérivés, de manière automatique et optimisée.